Résonance FM

RESONANCE FM
LA RADIO DE TOUTES LES GENERATIONS
88.1 & 104.1

Ecoutez Résonance FM

Les Chroniques "Une autre vie s'invente ICI"
Réstauration des murets de montagne à La Bresse

Extrait de l'interview

Interview dans son intégralité

Depuis 2018, le bressaud Jean-Michel Curien s'est fixé un objectif : remettre en état les anciens murets qui délimitaient autrefois les beurheux. Les beurheux forment des amoncellement de pierres et de blocs de granit, délimitant les anciennes parcelles ou propriétés   Des ouvrages qu'il est encore possible de découvrir dans la vallée du Chajoux malgré leur abandon depuis des décennies. Et c'est aidé de son mulet, Balou, que le bressaud accomplit cette restauration. Il nous explique le pourquoi de sa démarche...

JMC : « C'est notre patrimoine, c'est des choses qui ont compté dans la fixation de l'homme sur ces versants de vallées, et je trouvais dommage que tout cela disparaisse comme cela en peu de temps et que l'on y porte pas plus d'intérêt. Ce sont des éléments très caractéristiques du patrimoine et du paysage, et c'est même apparemment unique dans les montagnes françaises même si les murets en pierre on en voit dans tous les massifs. Mais la disposition que l'on a ici est unique et assez remarquable. C'est une curiosité, c'est un attrait, c'est un atout pour nos vallées »

Quel est l'objectif à moyen ou à plus long terme ?

JMC : » L'objectif c'est de vivre dans un environnement qui me motive toujours, qui me fascine toujours et qui est riche d'une histoire où l'homme avait réussi à s'ajuster avec le bovin d'une manière assez remarquable. »

Vous parvenez à sauvegarder également une partie de notre patrimoine...

JMC : » Oui c'est vraiment le patrimoine très particulier aux Hautes-Vosges, et la commune de La Bresse était la commune qui en avait le plus apparemment. Sur tout le territoire des Hautes-Vosges, il y avait plus de 1500 parcelles délimitées comme cela, qu'on ne voit quasiment plus aujourd'hui. »

Et puis visuellement c'est vrai que c'est joli...

JMC : « C'est clair, cela donne du cachet à nos vallées, et puis surtout c'est l'homme et sa besogne qu'il a mis pour les faire, et ses particularités aussi pour les exploiter... C'était quand même un travail très particulier. Les murets, dans le temps, attention il fallait pas faire rouler comme ça un caillou pour le plaisir ! Les débardeurs forestiers, par exemple, qui les longeaient avec leurs animaux, si il y avait un caillou qui bougeait, c'était bien spécifié qu'il fallait le remettre là où il était. Et ça c'était pour tout le monde pareil. Au printemps, à la fonte des neiges, dans les familles tout le monde participait, tout le monde allait voir les essarts et puis les caillous qui avaient roulé dans l'hiver, il fallait les remettre à leur place. Ce que je fais c'est pas nouveau mais c'est vrai qu'aujourd'hui c'est plus marginal... »

Cela donnera peut-être envie à d'autres personnes sur le massif de restaurer les murets...

JMC : » Bien sûr, le massif est riche de son histoire, et ça cela a fait ô combien partie ».

Chronique Resonance FM
Audio

AMAP les Choucas gourmands

Chronique Resonance FM
Audio

L'Abri

Chronique Resonance FM
Audio

Rando'Nett Hautes-Vosges

Chronique Resonance FM
Audio

Atelier d'écriture de fiction à l'EHPAD de Cornimont

Chronique Resonance FM
Audio

Ferme du Rutzenbach

Radio Résonance FM
© Résonance FM 2018 - La Radio de toutes les Générations
Mentions légales - contact - Création site Internet InfoWeb88
Retour haut