Résonance FM

RESONANCE FM
LA RADIO DES HAUTES VOSGES
88.1 & 104.1

Ecoutez Résonance FM

Motion ADEMAT-H

Motion votée par l'ademat6h LORS DE L4ag DU 12 OCTOBRE 2018

 

Assemblée générale de l’ADEMAT-H du 12 octobre 2018 à Remiremont

Motion votée à l’unanimité des membres présents ou représentés

Les citoyens, les associations, les corps intermédiaires et les élus locaux de Remiremont, de Gérardmer à Lure, de La Bresse à Eloyes, de Bussang à Xertigny, des villes et villages des Vosges et de Haute Saône, très attachés à l’existence et au rayonnement de la maternité et de l’hôpital de Remiremont, l’ensemble des personnes physiques et morales adhérentes ou sympathisantes de l’ADEMAT-H présentes ou représentées lors de la 2ème assemblée générale ordinaire de l’association qui s’est tenue le 12 octobre 2018 à Remiremont, ont approuvé à l’unanimité les termes de la motion ci-dessous rédigée qui résume leurs attentes et les exigences suivantes:

1 – La Permanence Des Soins doit impérativement être maintenue et assurée dans de bonnes conditions au sein de l’établissement hospitalier de Remiremont, c’est-à-dire avec le maintien impératif des services de Médecine, de Chirurgie et d’Obstétrique et des moyens de fonctionnement afférents,

2 – Dans le cadre d’un schéma départemental de santé qui n’ignore pas les flux avec les territoires voisins, y compris au-delà des limites territoriales et régionales, le principe de maintien d’établissements hospitaliers dans chaque bassin de proximité doit être posé et affirmé comme tel. Ces établissements répondent à des besoins qu’une concentration des services sur un seul site central ne saurait satisfaire. Ils n’ont donc ni vocation à devenir des établissements annexes, ni de futurs EHPAD. « Si en quelques années(voire quelques mois ?) le CHG devait se transformer en hôpital de proximité, ce serait une perte de chance pour les patients, (décès ou séquelles) » pronostiquent de très nombreux médecins généralistes du secteur ! 3 – Les moyens financiers alloués à ces Centres Hospitaliers Généraux ou de bassin de vie doivent être à la hauteur des besoins d’une politique de santé de qualité et de proximité et non pas tirés vers le bas pour justifier des investissements de centralité ou combler des déficits artificiellement créés.

4 – Une politique de santé de qualité passe aussi par un maintien des emplois publics et des moyens humains qualifiés avec un objectif de maintien du nombre de lits nécessaires. Les suppressions progressives de lits ou le glissement insidieux d’activités vers d’autres établissements hospitaliers de la région procèdent d’une politique de court terme dont les effets risquent d’être désastreux à moyen terme, y compris en terme d’aménagement des territoires ruraux. D’autant que ce processus de renforcement des concentrations n’a pas démontré les objectifs d’économies et d’amélioration qualitative qu’on lui prête. Au-delà d’un certain seuil les grandes structures dysfonctionnent ! Des études françaises et internationales révèlent une surmortalité de 9 % toutes pathologies confondues et de 30 % pour les pathologies aigües. La logique sous-jacente peut conduire demain à une concentration sur une seule entreprise hospitalière de la grande région, à Nancy, voire à Strasbourg…

5 – Les élus locaux, les acteurs associatifs et les populations qui se sont engagés dans une démarche citoyenne de défense et de sauvegarde d’un établissement de santé de proximité comme l’Hôpital et la Maternité de Remiremont en appellent au respect :

- respect des personnes enceintes, malades ou blessées en besoin de soins hospitaliers ;

- respect des personnels de santé et en particulier des personnels hospitaliers qui ne peuvent être considérées comme des variables d’ajustement des budgets hospitaliers ;

- respect des défenseurs de l’hôpital de Remiremont qui ont droit à l’information en temps et en heure et ne peuvent accepter de découvrir les documents de la direction ou de l’Agence Régionale de Santé en dernière minute dans les réunions des diverses instances consultatives ou non.

- respect des élus ou des représentants mandatés ; c’est le respect des populations qu’ils représentent.

L’absence de respect pourrait ressembler à du mépris ce qui n’est pas la meilleure manière d’accompagner la mise en oeuvre des politiques publiques et en particulier d’une politique de santé qui doit viser au mieux-être collectif.

Fait à Remiremont le 12 octobre 2018

 

Santé
Autres infos

MDN Logo

Conférence sur le compteur LINKY à Gérardmer

MDN Logo

Remise de chèque Octobre Rose

MDN Logo

Don du sang: semaine de la générosité

Radio Résonance FM
© Résonance FM 2018 - La Radio de toutes les Générations
Mentions légales - contact - Création site Internet InfoWeb88
Retour haut